Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les bonnes crêpes ratées de maman...

Tout a commencé avec l'achat d'un paquet de farine de type 780... que nous ne savons pas utiliser. Nous l'avions acheté en pensant que c'était le type de farine qu'il nous fallait pour tenter un vrai-faux gateau breton (non, je ne me risquerais pas à écrire le nom de ce truc ! ). Mais, finalement nos doutes nous ont amené à utiliser une autre farine (universelle). Ce qui fait que nous étions restés avec un paquet de farine sur les bras. Pour ne pas gacher, hier,  j'ai décidé de l'utiliser pour faire des crêpes...

Mais ce que j'ai obtenu tenait plus du blinis que des crêpes. Or, nous voulions nous faire des crêpes salées avec oeuf et fromage fondu... j'ai donc tenté de rajouter du lait pour obtenir une pâte moins dense. Ce qui s'est avéré être une mauvaise idée... j'ai donc rajouté un peu de farine universelle pour tenter de rattaper le coup...

J'ai fini par obtenir quelque chose de potable et j'ai finit par nous faire cuire 2 crêpes à peu près mangeables pendant qu'Arthur se délectait de .... mes échecs !!

Et, de fait, il a tellement aimé qu'aujourd'hui il a insisté pour que je lui en refasse !!

Alors je lui en ai refait, mais des bonnes cette fois.

Voir les commentaires

De la bonne position.

Tous ceux qui travaillent quotidiennement sur des ordinateurs vous le dirons : le confort est primordial pour préserver le dos. Jusqu'alors, lorsqu'Arthur voulait jouer sur mon ordinateur, il se contentait de piquer ma chaise. Ce qui pouvait lui poser quelques soucis de confort. Qu'il s'assoie et il devenait trop petit et devait tendre cou et bras pour pouvoir jouer ; qu'il se mette à genoux et ces pauvres rotules ne tardaient pas à demander pitié; qu'il choisisse de se mettre accroupi et c'était les chevilles qui finissaient pas souffrir... La solution qu'il avait donc choisi consistait à changer régulièrement de position en se collant le plus souvent possible le nez sur l'écran.

 

Hier, cependant, il a eu une idée.

 

Puisque la chaise avait été réquisitionnée pour faire son office lors du repas, il lui fallait en rapatrier une autre pour s'installer devant l'ordi. Or, cette fois, plutot que de tirer une chaise normale, il a opté pour sa chaise haute. Et là, miracle, il est pile poil à la bonne hauteur ! Alors, avec ça, si il n'obtient pas la pole position, c'est que... ben, le jeu est trop dur et pis c'est tout.

 

Voir les commentaires

Photos d'anges







Voir les commentaires

Les miracles d'Arthur.

Comme tous les enfants de son âge, Arthur nous fait de temps en temps des petits miracles. Et, l'expérience aidant, j'ai pu établir une hiérarchie :

- Catégorie 1 : le petit miracle qui fait dire à la maman : "oh ! Arthur", sur un ton amusé.
- Catégorie 2 : le moyen miracle trop chou qui fait dire à la maman : "Oh ! Arthur, c'est super gentil mais..." sur un ton attenri, mais neanmoins ennuyé.
- Catégorie 3 : le gros miracle bêtise qui fait dire à la maman : "Arthur ! non !" sur le ton de l'urgence ou de l'agacement.
- Catégorie 4 : le super miracle qui fait dire à la maman : "Ô mein Gott 1 !"... sur un ton désespéré.

Dans la première catégorie, en ce moment c'est surtout le slip mouillé à cause d'un oubli.

Dans la seconde catégorie
, le dernier exemple, c'est lorsque Arthur s'est mit en tête de préparer le prochain biberon de sa soeur. Très organisé, il avait prit un biberon propre et descendu à l'aide d'une chaise la boite de lait en poudre. Installé à même le sol, il avait alors rempli le biberon d'un peu de lait (en en mettant la moitié à côté, bien évidemment). Puis, après avoir déplacé la chaise, il avait accedé au chauffe biberon qu'il avait alors prit soin de remplir d'eau grace au contenu de la bouilloire qui trône juste à côté. Puis, après avoir attendu quelques minutes, il était venu apporter son offrande à sa soeur (qui n'avait strictement pas faim). Par bonheur, il n'était pas parvenu à ouvrir la bouteille d'eau, ce qui fait qu'il n'avait pas gâché d'eau. Bon, j'ai récupéré la valeur de 3 ou 4 mesurettes de lait sur le sol, mais bon... c'était une si gentille attention !

Dans la troisième catégorie,
son dernier miracle c'est lorsque, après avoir tardé à demandé le pot pour la grosse commission, il est venu me demander de l'aide pour nettoyer son culcul tout encrotté (miracle de catégorie 1 ^^)... et que, par jeu, il a décidé de fuir pour aller se précipiter sur notre lit... Ce qui a eu pour résultat un miracle de catégorie 3, puisque le couvre lit s'est vu quelque peu repeint.

Enfin, il a inauguré la catégorie 4 ce matin. Comme pour l'exemple précédent, il a commencé par un miracle de catégorie 1 qu'il a transformé en miracle de catégorie 3. J'ai découvert le petit désastre lorsqu'il est venu vers moi en disant : "Maman ! Caca !".. que je l'ai emmené sur le pot, pensant qu'il me demandait de l'aide pour monter sur le trône et que, en voyant qu'il avait déjà le culcul sale, j'ai réalisé que le problème devait se situer ailleurs. Et, de fait, lorsque je lui ai demandé où était le caca, il m'a répondu : "pa'là" (ben vi, les "R" passent mal") en me désignant la chambre. En voyant l'étendu des dégât, je l'avoue, j'ai laché un juron. Il ne m'a pas fallut longtemps, au vu des indices et des traces qu'il avait laissé derrière lui, pour comprendre ce qui s'était passé :
Pour bien comprendre, il faut déjà savoir que, puisqu'il avait déjà fait un petit miracle de catégorie 1, il était cul nu. Et qu'il jouait à aller à la sieste tout seul dans le lit de papa- maman. Les problèmes ont donc commencé lorsqu'il a ressentit le besoin d'aller aux toilettes pour la grosse commission. Le soucis, c'est qu'il n'a pas réussi à descendre du lit à temps. Dans son effort de limiter les dégats, il est descendu par terre malgré tout. Mais ça devait vraiment pousser au portillon, puisque le reste du méfait s'est retrouvé à côté du lit. C'est alors qu'il s'est retrouvé face à un problème : j'étais en train de donner le biberon à Elizabeth et n'étais donc pas disponible. Qu'à cela ne tienne ! Il est simplement allé chercher le balai à frange et il a essayé de nettoyer tout seul. Et c'est seulement lorsqu'il a réalisé que décidément, il ne parviendrait à rien tout seul qu'il est venu me chercher pour que je l'aide...

1 "Ô Mein Gott" = "Ô Mon Dieu !"

Voir les commentaires

Promenons nous dans les bois...

Voir les commentaires