Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

[Photos] Nos vacances - Zutphen - La collégiale St Walburgis.

http://fredetsev.eu/galeriesLR/Paysbas_vac2012_zutphen_02/content/images/large/IMG_5945.jpg

Cliquez sur l'image pour accéder à la galerie.

 

 

 

Merci de votre visite !

@ bientôt !

Voir les commentaires

[Photos] Nos vacances - Zutphen - Extérieurs (mais pas que^^).

http://fredetsev.eu/galeriesLR/Paysbas_vac2012_zutphen_01/content/images/large/IMG_5802.jpg

cliquez sur l'image pour accéder à la galerie.

 

 

Merci de votre visite !

@ Bientôt !

Voir les commentaires

[Tourisme] Zutphen - Avant les photos.

Comme je l'ai déjà fait pour Amsterdam, je vous propose de faire un peu plus ample connaissance avec la ville de Zutphen avant de vous en proposer un aperçu photographique.

 

Commençons tout d'abord avec un peu d'histoire.

 

En l'an 300 de notre ère, une colonie germanique vint s'installer dans une région parcourue de petites rivières et couverte de dunes. Toutefois, à l'aube du Moyen-Âge, alors que de nombreux villages étaient abandonnés, le village du nom de Zutphen continua de s'épanouir grâce à son emplacement stratégique. Le village était en effet situé à la confluence de deux courts d'eau : l'Ijssel et le Berkel. Après l'incorporation des terres de l'Ijssel dans la Francia de Charlemagne, Zutphen devint un centre de gouvernance d'un comté. Les Normans attaquèrent le village et le ravagèrent en 882. Dès lors, on fit construire des remparts pour protéger le bourg des attaques Vikings.

Au cours du XIe siècle, Zutphen devint une résidence royale. On fit donc construire un Pfalz*, ainsi qu'une collégiale (prédécesseur de l'Eglise St Walburgis actuelle). Les comtes de Zutphen devinrent puissants jusqu'au jour où la lignée s'éteignit suite au décès du dernier héritier mâle. C'est ainsi qu'après le décès de son père puis de son frère, Ermgard, héritière de Zutphen, épousa le compte de Guelders. Son fils, Henry I, comte de Guelders et de Zutphen, fut le premier à porter le double titre.

Dans la dernière décennie du XIIe siècle, le bourg obtint le titre de Cité ainsi que les droits inhrents à ce statut, c'est à dire le droit de se gourverner elle-même et une court de justice. Elle devint plus tard membre de la Ligue Hanséatique, un groupe de ville prospères et centre économique majeur de cette partie de l'Europe.

Au cours de son histoire, la ville fortifiée parvint à résister à de nombreux sièges. Particulièrement durant la guerre d'indépendance menée par les néerlandais contre les espagnols. La ville tomba aux mains des espagnols en 1587, suite à la trahison d'un commandant anglais. Zutphen fut récupérée par Maurice, Prince d'Orange en 1591. Depuis lors et à deux exceptions près, la ville resta néerlandaise. Ses fortifications furent démantelées en 1874. La ville connu de nombreux bombardements durant la Seconde Guerre Mondiale par les forces alliées à cause du pont qui enjambait l'Ijssel et qui était devenu vital pour les forces allemandes suite à l'Opération "Market Garden". Après deux semaines de combats la ville fut libérée (14 avril 1945).

Après la guerre, on entama un programme de rénovation. De nos jours, Zutphen est l'une des cités médiévales du nord ouest de l'Europe les mieux conservées. Outre de larges portions du mur d'enceinte médiéval, on peut encore y voir des centaines de bâtiments datant des 13e, 14e et 15e siècles.

 

De nos jours.

 

Zutphen est aujourd'hui une ville moderne.

La zone urbaine, qui inclu le village de Warnsveld, compte envirion 51000 habitants.

Centre juridique : Zutphen abrite l'une des 13 tribunaux néerlandais, l'institution de formation nationale pour les juges et les procureurs, l'académie nationale pour les enquêteurs de police judiciaire, trois prisons et un grand nombre d'avocats. On y trouve également un centre pénitenciaire pour jeunes garçons.

Centre médical : La ville dispose d'un vaste hopital, récemment rénové et aggrandit. Les seules spécialités qui ne sont pas disponibles à l'hôpital sont les chirurgies cardio-thoraciques et la neurochirurgie. Il dispose toutefois d'un département d'urgence ouvert en permanence. On trouve également à Zutphen un grand nombre de praticiens de médicines alternatives.

Centre éducatif : Zutphen accueuille de nombreuses écoles du secondaire d'excellentes réputations. Ces écoles attirent un grand nombre d'étudiants venus de toute la région alentours.

 

 

 

Notes annexes :


Qu'est-ce qu'un Pfalz ?
C'est un terme qui se réfère à un certain nombre de "châteaux" à travers le St Empire Romain germanique qui ont servit temporairement de siège secondaire du pouvoir à l'Empereur (de l'aube du Moyen-Âge jusqu'à l'époque du Haut Moyen-Âge). A cette époque, en effet, le Souverain n'exerçait pas ses fonctions depuis une ville capitale, mais s'efforçait de maintenir le contact avec ses vassaux en se déplaçant constamment. On pourrait traduire le terme Pfalz par Palace. Toutefois, contrairement aux vrais palaces, un pfalz n'était pas un lieu de résidence permanent, mais un endroit où l'Empereur s'installait pour de courtes périodes (généralement moins d'un an). Par ailleurs, il ne s'agissait pas toujours de grands "palaces", dans le sens courant du terme. Certains étaient simplement de petits châteaux, ou des pavillons de chasse fortifiés. Il pouvait s'agir également simplement de grands manoirs capables d'accueillir le roi et sa suite. Les Pfalzen étaient généralement construits à intervalles de 30 kilomètres, ce qui représentait une journée de voyage à cheval à cette époque.

Au sujet de la collégiale St Walburgis.
Le bâtiment (de style gothique) que l'on peut admirer encore aujourd'hui et dont les origines remontent au XIe siècle, abrite les tombeaux des anciens comtes de Zutphen, un candélabre du 14e siècle, des fonts baptismaux en cuivre dantant de 1527, et le tombeau de la famille Van Heekckeren (1700). La salle capitulaire de la bibliothèque contient des ouvrages datant de l'époque précédant la réforme protestante, on y trouve donc de précieux manuscrits, ainsi que des incunables. Les vieux ouvrages sont encore enchainés à leur anciennes étagères, une habitudes vieille de plusieurs siècles et datant d'une époque où la bibliothèque était accessible au publique et où les chaines avaient pour fonction d'empêcher le vol des ouvrages.

 

________________♥ღϠ₡ღ♥________________

 

 

@ Suivre, quelques galeries photos. 

  1. Zutphen - les extérieurs (qui contiendra d'ailleurs quelques photo réalisées dans une petite église de quartier).
  2. Zutphen - la collégiale St Walburgis.
  3. Zutphen - galerie de portraits.

________________♥ღϠ₡ღ♥________________

 

Merci de votre visite !

@ Bientôt !

 

☆.·.ƸӜƷ.·.☆

Voir les commentaires

[Photos] Nouvelles têtes.

http://fredetsev.eu/imagespourblog/newcoupe_arthur_01.jpg
 http://fredetsev.eu/imagespourblog/newcoupe_elizabeth_01.jpg
 http://fredetsev.eu/imagespourblog/newcoupe_arthur_02.jpg  http://fredetsev.eu/imagespourblog/newcoupe_elizabeth_02.jpg

 

http://fredetsev.eu/imagespourblog/newcoupe_enfants_01.jpg

 

 

http://fredetsev.eu/imagespourblog/newcoupe_enfants_02.jpg

 

 

Merci de votre visite !

@ bientôt !

Voir les commentaires

[Photos] Nos vacances - Madurodam.

 

Madurodam est une ville miniature situé à La Haye, dans les Pays-bas. Elle est composée de bâtiments néerlandais typiques reproduits à l'échelle 1:25. L'attraction a été construite en 1952.

La cité miniature a été baptisé Madurodam en l'honneur de George Maduro, un étudiant juif de Curaçao qui combattit l'armée nazi au sein de la résistance néerlandaise et qui mourut à Dachau en 1945. Décoré à titre posthume, il a reçu la médaille du chevalier de 4e classe de l'ordre militaire de William - la plus haute et la plus ancienne décoration militaire des Pays-Bas. Ce sont ses parents qui ont donné les fonds nécessaires à la réalisation du projet Madurodam.

Le 2 juillet 1952, la jeune princesse Béatrix a été nommé maire de Madurodam. Elle a renoncé à cette fonction lorsqu'elle est devenue reine. De nos jours, le maire de Madurodam est élu par un conseil municipal composé de 25 jeunes élèves venus des écoles de la région.

Le parc a directement inspiré le projet de Fernando de Ercilla : La catalogne en miniature qui fut inauguré en 1983 en Espagne et qui reste à ce jour l'un des plus grand parc de miniatures au monde.

--------------------------------

Sources : Wikipédia - en anglais.

 

 

Cliquez sur l'image pour accéder à la galerie.

http://fredetsev.eu/galeriesLR/Paysbas_vac2012_madurodam/content/images/large/IMG_5589.jpg

 

 

Merci de votre visite !

@ Bientôt !

Voir les commentaires

[Anecdote] Mots d'enfants.

Tout à l'heure alors que nous rentrions à la maison avec les mains chargées de nos courses (pain, lait et jus de pommes), Elizabeth me demande :

 

- Et papa, il est où ?

- Il est au travail, ma chérie.

Elle fait la moue, réfléchit quelques secondes et déclare:

- Il faut aller le chercher... maintenant !

- Pourquoi ?

- Parce qu'il a perdu sa pitchoune.

Elle prend les choses très sérieusement, aussi, je m'efforce de réprimer mon envie d'éclater de rire. Je lui répond :

- on ne peut pas ma chérie.

Elle fait encore plus la moue et finit par dire :

- je l'aime plus le travail.

C'est à ce moment là qu'Arthur décide d'intervenir dans la conversation :

- il est bien le travail de papa. Y a le Papa Noel qui vient et il apporte tout le temps des cadeaux.

Elizabeth lui jette un regard du style "je vois pas le rapport" et conclut :

- je l'aime mon papa, pas le travail.

 

Nous faisons quelques pas en silence. Puis Elizabeth reprend la parole.

- Alors on va chez Soazig.

Je lui explique alors, avec beaucoup de douceur, que ce n'est pas possible parce que Soazig habite trop loin (soupir), qu'elle travaille aussi (moue boudeuse) et que de toute façon, elle est toujours malade.

Elizabeth lève les yeux sur moi d'un air catastrophée. Je précise alors : 

- Son docteur lui a donné des médicaments, elle va guérir.

Quelque peu soulagée, Elizabeth répond :

- Il faut aller chez Soazig pour lui donner ses médicaments et lui faire un calin.

 

La conversation s'est achevée peu après, lorsque je lui eu promis d'envoyer une carte postale virtuelle à Soazig.

 

 

Voir les commentaires

[Photos] Nos vacances - Jour 4 - Rotterdam - Les enfants.

Ainsi donc, voici la dernière galerie consacrée à la journée que nous avons passé à Rotterdam.

Pour celles et ceux qui s'étonneraient de n'y avoir pas vu l'Euromast, ni le panorama qu'il nous offre du haut de ses 185 mètres, je rappellerai juste ceci : il ne s'agit que de mes photos. Il est bien évidemment prévu de vous faire partager également celles de Fred (qui lui a photographié l'Euromast et son panorama).. mais ça, c'est pour un peu plus tard.

 

 

http://fredetsev.eu/galeriesLR/Paysbas_vac2012_rotterdam_04/content/images/large/IMG_5538.jpg

Cliquez sur l'image pour accéder à la galerie.

 

Merci de votre visite !

@ Bientôt !

Voir les commentaires

[Photos] Nos vacances - Jour 4 - Rotterdam - Le Buffel.

Voici donc, comme promis, une petite visite virtuelle du navire baptisé le "Buffel" qui fut garde-côte puis navire école en son temps (fin du 19e siècle).

 

http://fredetsev.eu/galeriesLR/Paysbas_vac2012_rotterdam_03/content/images/large/IMG_5462.jpg

Cliquez sur l'image pour accéder à la galerie.

 

Merci de votre visite.

@ bientôt.

Voir les commentaires

[Photos] Nos vacances - Jour 4 - Rotterdam - Musée maritime.

Comme promis, une petite galerie de photos sur le thème du musée maritime.

 

http://fredetsev.eu/galeriesLR/Paysbas_vac2012_rotterdam_02/content/images/large/IMG_5495.jpgCliquez sur l'image pour accéder à la galerie.

 

rotterdam_maritiemmuseum_carteinteractive.jpgCi-dessus, l'impressionnante maquette du port de Rotterdam situé au coeur du musée maritime.

 

 

Merci de votre visite !

@ bientôt !

Voir les commentaires

[Photos] Nos vacances - Jour 4 - Rotterdam - Petit aperçu.

Afin de faire brièvement connaissance avec la ville de Rotterdam, je vous invite à vous rendre sur la page wikipédia qui lui est consacré. L'article n'est pas encore très complet, surtout en comparaison avec son équivalent en anglais. Son introduction reste néanmoins très bien rédigée et vous permettra d'appréhender un peu la ville.

 

Lors de notre passage à Rotterdam, nous avons parqué notre voiture dans le parking couvert situé au pied du pont Erasmus. Puis nous avons tenté de rallier le musée maritime... malheureusement, nous n'avons pas longé la bonne rue. Au bout d'un moment, nous nous sommes donc retrouvé sur le quai d'une station de métro au doux nom de Blaak. Comme nous l'espérions, nous y avons trouvé un plan de la ville, ce qui nous a permis de nous repérer un peu et de nous réorienter. Et en prime, nous avons pu photographier l'une des curiosité de la ville, à savoir les "maisons cubes". (Photo 21)

 

Les maisons cubiques - fiche explicative.

Ces maisons cubiques ont été conçues par l'architecte Piet Blom et basées sur le concept suivant : "habitation en tant que toit urbain", c'est à dire une grande densité d'habitation avec un espace libre suffisant au niveau du sol. Pour atteindre cet objectif, Blom a incliné des maison traditionnelles selon un angle de 45° avant de les poser sur un pylone hexagonal. Le tout represente un village à l'intérieur d'une ville, où chaque maison représente un arbre et l'ensemble des maisons, une forêt. Les maisons comportent 3 étages sur lesquels se répartissent l'entrée (au rez-de-chaussée), la salle à manger et une cuisine ouverte (au premier étage), deux chambres et une salle de bain (au second étage) et un "grenier", souvent utilisé comme un petit jardin (au dernier niveau).

 

Grâce aux indications fournies par un trio de Rotterdamien avec qui nous avions échangé quelques mots (entre allemand, très mauvais néerlandais et anglais), nous sommes parvenus à trouver le musée de la marine. Nous y avons rencontré une très serviable hotesse d'accueil. Très compréhensive, elle ne s'est pas offensé le moins du monde de notre manque d'intérêt pour son musée et nous a gracieusement donné un plan touristique de la ville avant de nous expliquer comment atteindre rapidement notre objectif. 

 

Quelques centaines de mètres plus loin et quelques cliches en plus sur nos cartes mémoires, nous avons enfin atteint le musée maritime. Encore une fois, nous avons eu le plaisir d'apprendre que les appareils photos y étaient autorisés. Seule contrainte, comme on pouvait s'y attendre : l'interdiction d'utiliser le flash.

 

La visite du Buffel a été très intéressante, d'autant que tout était fait pour plonger les visiteurs dans une sorte de voyage dans le temps, ambiance sonore comprise avec coups de canons et bruits de machinerie. Malheureusement, Elizabeth a finit par prendre peur et elle a (trop) vite demandé à sortir de là.

 

Notre visite terminée, nous avons profité d'une boisson chaude au café du musée avant de repartir vers le pont Erasmus que Fred désirait photographier d'un peu plus près. Pendant qu'il s'éxécutait, j'ai laisser les enfants s'amuser un peu sur une petite esplanade, au pied du pont, à quelques pas seulement de l'accès au parking.

 

Pour finir, nous avons retrouvé notre amie Aïe a l'Euromast, la tour d'observation de Rotterdam qui culmine à 185m.


Euromast - fiche explicative.

Conçue par Hugh Maaskant, et érigée entre 1958 et 1960, la tour a été construite à l'occasion des Floriades de 1960. La tour est une structure de béton dont le diamètre interne est de 9m avec des murs épais de 30m. Pour assurer sa stabilité, la tour a été érigé sur un socle de bétion de 1900 tonnes, de telle sorte que le centre de gravité se retrouve en dessous du sol. Originellement haute de 101 mètres, la tour a brièvement perdu son statut de bâtiment le plus grand de Rotterdam avant de le retrouver lors de la construction du Space Tower (85 mètres) en 1970. 

 

Pour atteindre le sommet, il faut tout d'abord emprunter un ascenseur qui conduit les visiteurs au niveau intermédiaire (situé 96 m de haut) où l'on trouve un restaurant et l'accès à la plateforme d'observation d'origine (nid de corbeau). Ensuite, il faut monter dans une sorte de nacelle cylindrique pour atteindre brièvement le sommet. La nacelle fait l'ascension des 96 m en spiralant lentement le long de de la Tour de l'Espace (Space Tower).

 


Je suis en train de vous concoqueter pas moins de 4 galeries photos avec les photos que j'ai réalisé lors de notre excursion à Rotterdam. La première, que vous trouverez ci-après, vous proposera un petit aperçu de la ville. La seconde vous emènera  à l'intérieur du musée maritime. La troisième vous fera voyager à bord du Buffel. La quatrième, enfin, plus personnelle, sera centrée sur les enfants.

 

http://fredetsev.eu/galeriesLR/Paysbas_vac2012_rotterdam_01/content/images/large/IMG_5443.jpg

 

Cliquez sur la photo pour accéder à la galerie.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>