Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon cadeau de fête des mamans - et autres créations.

J'ai reçu ce matin un cadeau à l'occasion de la fête des mamans.

Je n'ai pas résisté à l'envie de vous le montrer aussitôt.

 

ichbinich_main_arthur.jpg

 

Ce cadeau en terre cuite était accompagné d'un poème en allemand que je me suis efforcé de traduire :

Au sujet des enfants.

 

Et une femme qui porte un bébé dans son sein

demamda au prophète : Parle-nous des enfants.
Et il dit :
Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de la nostalgie de soi-même.
Ils viennent à travers nous, mais non de nous.
Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas encore.
Vous pouvez leur donner votre amour, mais pas vos pensées car ils ont leurs propres pensées.
vous pouvez leur donner une maison à leur corps mais pas à leurs âmes
car leurs âmes habitent la maison de demain que vous ne pouvez pas visiter, pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux, mais n'essayez pas d'en faire vos semblables.
Pour que la vie n'aille pas à reculons, ni ne s'attarde avec hier
vous êtes les arcs desquels vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.
L'archer pointe la flèche vers l'infini et il tend la corde de toute sa puissance

pour que ses flèches puissent voler vite et loin.
Puisse votre arc tendre vers la joie.
car comme Il aime la flèche qui vole, Il aime aussi un arc fort.

 

Texte original :

 

Von den Kindern

Und eine Frau, die einen säugling an der Brust hielt,

sagte zum Propheten : Sprich uns von den Kindern.
Und er sagte :
Eure Kinder sind nicht eure Kinder.
Sie sind die Söhne und Töchter der Sehnsucht nach sich selber.
Sie kommen durch euch, aber nicht von euch;
Und obwohl sie mit euch sind, gehören sie euch doch nicth.
Ihr dürft ihnen eure Liebe geben, aber nicht eure Gedanken;
Denn sie haben ihre eigenen Gedanken.
Ihr dürft ihren Körpern ein Haus geben, aber nicht ihren Seeten.
Denn ihre Seelen wohnen im Haus von morgen das ihr nicht besuchen könnt,

nicht einmal in euren Träumen.
Ihr dürft euch bemühen, wie sie zu sein, aber versucht nicht, sie euch ähnlich zu machen.
Denn das Leben läuft nicht rückwärts, noch verweilt es im Gestern.
Ihr seid die Bogen, von denen eure Kinder als Lebende Pfeile ausgeschickt werden.
Der Schütze sieht das Ziel auf dem Pfeid der Unendlichkeit,

und Er spannt euch mit Seiner Macht, damit seine Pfeile schnell und weit fliegen.
Lasst euren Bogen von der Hand des Schützen auf Freude gerichtet sein.
Denn so wie er den Pfeil liebt, der fliegt, so liebt Er auch den Bogen, der fest ist.

 

 

deco 02

 

 

j'en profite également pour vous montrer quelques une de ses créations graphique.

 

Tout d'abord, une photo de l'autoportrait en pied qu'il a réalisé avec l'aide de sa maitresse.

La photo est loin de la taille réelle qui mesure.. ben... autant que Arthur, puisqu'il s'agit d'un portrait en taille réelle

 

ichbinich_arthur.jpg

 

Enfin, une création graphique en 3D qu'il a ramené récemment à la maison.

 

creation_arthur_01.jpg