Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

90% de certitude...

Et oui ! le gynéco est sûr à 90% au sujet du sexe de notre futur nourrisson. Nous pouvons dons nous concentrer sur une catégorie de prénom plus précise. Il est cependant interressant de noter que le petit monstre a essayé de se cacher. Ce qui explique que le gynéco nous ai donné une forte probabilité mais pas une certitude.

Sinon, à part ça, tout va bien. Taille du crâne correcte, battement cardiaque dans la norme, taille de l'abdomen en conformité avec les attentes et longueur du fémur parfaite.

De mon côté, la prise de poids et tout à fait correcte. Le 7 oct, à 13 + 6 SA, je pesais 81 kg ; aujourd'hui, à 27 + 2 SA, je pèse 83 kg. Je vais devoir passer un deuxième examen sanguin, à jeun cet fois car il faudra mesurer le taux de sucre.

bref, tout va bien.  

Voir les commentaires

Pas de commentaires...

Voir les commentaires

Un cadeau de la part d'AMS !

Le comité d'entreprise d'AMS (Austria Micro System) est l'un des plus actifs que je connaisse. Ils proposent régulièrement aux employés de l'entreprise des sorties, des voyages, des weekend d'activité sportives, des "garden party"... et, pour les fêtes de fin d'année, en plus d'un repas festif qui réunit les familles des employés, ils font une distribution de cadeaux pour les enfants. Nous ne pourrons pas participer au repas, mais nous avons tenu à être présents pour la distribution des cadeaux. Sans grande surprise, nous avons découvert des tables garnies de petits gateaux apéritifs et, pour accompagner les cafés, des petits gateaux. Mais, nous avons été agréablement surpris de constater qu'une petite troupe de théatre avait été invité à venir présenter leur spectacle, à savoir un conte spécialement conçu et mis en scène pour les enfants. Evidemment, nous n'y avons pas compris grand chose. Mais malgré la simplicité des décors et des costumes, la qualité était bien présente et c'est un bien beau spectacle que nous avons pu voir. Même Arthur a réussi à se montrer intéressé !



Enfin, pour être honnête, il est resté sagement assis durant un petit quart d'heure. Ensuite, il a tenu le rôle de "l'enfant qui ne tient pas en place", s'amusant à courir sur le tapis qui avait été installé en guise de siège pour les enfants, slalommant le plus rapidement possible dans la jeune assistance. Il s'amusait follement, mais perturbait le jeune public aussi avons nous dû nous résoudre à l'attraper et déambuler dans le fond de la salle, le vestaire et vers le bar, pour le distraire et l'aider à patienter.

Puis, enfin, le père Noël est arrivé !!


Vous ne manquerez pas de remarquer, évidemment, l'empilement de cadeaux sur l'estrade derrière le célèbre vieil homme... Et cela à vivement intéressé Arthur qui aurait vraiment souhaiter y mettre son nez. Il nous a fallut le maintenir vraiment fermement pour éviter qu'il ne s'y précipite !
Le Père Noël a commencé par souhaiter un Joyeux Noël dans un maximum de langue différente, toutes celles représentés par les différents employés de l'entreprise ! Et quand on sait qu'il a ainsi souhaiter une bonne fête dans une petite quinzaine de langues différentes, on comprend mieux la dimension internationnale de cette entreprise !
Enfin, le Père Noël a commencé la distribution des cadeaux suivant un système très simple : ses assistants lui faisait passer les paquets et il appelait l'enfant à qui le cadeau était destiné en s'aidant du nom inscrit sur une étiquette préalablement apposée sur le paquet. Par bonheur, le paquet destiné à Arthur a été pioché assez rapidement.
Arthur n'a pas gratifié le Père Noël d'un seul sourire, mais il n'a pas eu peur non plus, comme on aurait pu le craindre... Il s'est contenté de prendre son cadeau et de repartir avec afin de le débarasser de son papier d'emballage !



Comme vous vous en doutez sans doute, il n'a pas été possible d'attendre longtemps avant d'ouvrir le fameux cadeau. Et c'est donc sur une chaise, dans le fond de la salle que le paquet a été prestement débarassé de son emballage et sans aide, s'il vous plait ! On notera d'ailleurs qu'Arthur a prit le temps de nous confier les premiers bouts de papier cadeau qu'il était parvenu à arracher à son paquet... Pourtant, dès que notre petit monstre s'est rendu compte que le paquet contenait des véhicules munis de roues, toute les précautions ont été oubliés et c'est en jetant au sol négligemment le décidément trop encombrant papier cadeau qu'il a finit de libérer son cadeau !

Il lui a fallut, évidemment, tester son cadeau sur place. Pourtant, puisqu'il s'agit en fait d'une boite de Lego (version Bob le Bricoleur), nous n'avons sortit, sur le moment, que les parties munies de roues. Nous n'avons sorti le reste qu'une fois de retour à la maison !

Voir les commentaires

Pub Renault... un joli ballet d'étoiles



Tout ça pour dire que pas moins de 8 modèles de chez Renault ont reçu 5 étoiles aux crash-tests Euro-NCAP...

Voir les commentaires

Clin d'oeil vénitien.

Voir les commentaires

Beauté Vénitiennes

Je vous ai donné un aperçu du Pont des Soupirs gachés par un encadrement publicitaire. Il est donc temps, désormais de vous en donner une vision plus proche de ce qu'on attend d'un tel lieu : spectaculaire, romantique ou simplement Serenissime !


Pour en voir plus, vous pouvez vous rendre sur le forum EOS numérique où mon cher et tendre a publié quelques autres clichés. Pour les voir, il suffit de suivre les liens ci-dessous :



Voir les commentaires

Mon beau sapin...

Et surtout premier sapin !!


Car ça y est, Arthur a posé ses premières guirlandes sur un sapin. Ainsi que des étoiles, des pommes de pins, des boules et autres objets décoratifs spécialisés dans l'embellissement d'un arbre de Noël. Et ce qui est passionnant, c'est qu'il nous a suffit de poser le sapin au sol, d'étendre quelques unes de ses branches, et de sortir une guirlande du carton pour que notre petite merveille se saisisse de la dite guirlande pour aller la poser sur le sapin ! Alors, certes, il déposait au petit bonheur la chance les divers objets sur les branches et nous devions évidemment raccrocher le tout au fur et à mesure, mais son enthousiasme à vider le carton était joyeux à voir.


Bientôt, si on y pense et si on ne les rate pas, on déposera quelques photos du fameux sapin.


En attendant, bises à tous et bonne déco !!

Voir les commentaires

Consul honoraire... (suite)

Alleluia !! j'ai enfin réussi à parler à Herr Muller !

Ce qui n'a pas amélioré mon point de vue sur le dit monsieur d'ailleurs, vu qu'il a été moins aimable qu'une porte de prison. Manifestement, il avait plus important à faire que de remplir sa fonction de consul et il semblait clairement se demander pourquoi une pauvre française expatriée insistait tant pour lui parler.

Comme je m'y attendais, la conversation n'a pas duré longtemps. Après qu'il eut interrompu mes généreux efforts pour introduire un peu de cordialité dans la conversation, il m'a demandé la raison de mon appel.

- j'ai perdu mon permis de conduire, dis-je.

Silence lourd de sous entendu entre le "pauvre crétine" et le "et en quoi ça me concerne?".Je précise donc :

- j'ignore à qui m'adresser.

- il faut aller voir la police, me répond-il, laconique.

Il s'est demandé si fort comment une telle évidence pouvait m'avoir échappé que je l'ai entendu aussi clairement que s'il me l'avait crié au creux de l'oreille ! Je précise donc que j'y avais songé, mais que comme il s'agissait d'un document qui m'avait été délivré en France, je pensais que tout passerait pas l'administration française...

Silence, encore. Manifestement, il en a rien à foutre de mon problème. J'insiste donc :

- et ensuite, que ce passe-t-il?

- il vous donneront un document et il faudra venir me voir pour que je vous donne un autre document.

Déjà, rien que de songer qu'il va me falloir rencontrer ce type, j'en ai la nausée... Mais bon, s'il le faut, hein...

- Bien, oki, je vais voir la police, puis je viens vous voir.

- il faudra prendre rendez vous.

Et là j'hésite entre me taper la tête contre les murs et hurler à la mort ! Je me contente néanmoins de le remercier de m'avoir accordé "quelques minutes de son précieux temps". A-t-il noté le ton ironique? Je l'ignore, mais le fait est qu'il m'a souhaité sèchement le bonsoir et qu'il a raccroché.


Quelques minutes après avoir discuté avec ce type, un mal de tête dans le genre "plus pire tu t'éclates la tête contre le mur" est venu me vriller les neurones. J'ai pris deux cachetons de paracétamol et, après quelques heures de calme relatif, ma tête commence à aller mieux. J'évite de trop penser au fait qu'il va me falloir rencontrer ce type, ça me donne trop d'idées malhonnêtes...Car croyez moi, rarement un individu qui m'est parfaitement étranger m'a semblé aussi antipathique ! Et j'espère sincèrement que notre prochaine entrevue sera la première et la dernière !


Voir les commentaires

[coup de gueule] Consul honoraire...

Aujourd'hui, coup de gueule !


  • Mon problème numéro 1: j'ai perdu mon permis de conduire. Avec l'aide d'Arthur que j'ai surpris à fouiller dans mon portefeuille.
  • La solution : déclarer la perte du document.
...
  • Mon problème numéro 2 : je ne sais pas à qui m'adresser.
  • La solution : demander conseil auprès de quelqu'un de compétent dans les domaines administratifs liés à l'expatriation.
...
  • Mon problème numéro 3 : joindre Herr Muller, le consul honoraire de graz.
  • La solution : aucune. !! Après diverses tentatives téléphoniques et électroniques, il s'avère impossible de joindre cet homme.



Je vous raconte un peu :

Hier, j'ai appelé dans la matinée, on m'a dit qu'il était en communication, qu'il fallait que je le rappelle un quart d'heure plus tard. J'ai donc attendu un peu et rappelé. Pour m'entendre dire qu'il fallait que je retente ma chance un quart d'heure plus tard.. comme si je n'avais que ça à faire ! Puisque je devais me rendre en ville pour poster une lettre d'importance, j'ai signalé que je ne pourrais rappeler qu'en fin de matinée. On m'a dit que ça irait, que je pourrais rappeler à ce moment là. Je rentre donc de mon petit tour en ville et je retente ma chance.. sans plus de résultat. Herr Muller est déjà parti, il sera là entre 3 et 6 heures dans l'après midi. Dès les 3 heures, je rappelle.. et là, on me répond qu'il n'est pas là... Ah bon?? !!  On m'explique alors combien Herr Muller est occupé. Que consul honoraire n'est pas sa seule fonction et qu'il est très occupé... !! Sans blagues? On me propose une solution : je donne mon numéro de tel, mon nom, la raison de mon appel et il me rappellera.. Toute heureuse qu'on s'interroge (enfin!) sur les raisons de mon appel, je décline identité, numéro de téléphone et raison de mon appel..

Ce matin, à 11h15, toujours pas d'appel... je prends donc une nouvelle fois l'initiative. Pour m'entendre dire que Herr Muller est à Leibniz pour une réunion et qu'il ne rentrera pas avant 3 heures.. pourquoi ne rappellerais-je pas à ce moment là?? bonne question hein??


Je n'ai pas besoin de vous dire à quel point je suis en rogne. La solution pourrait évidemment consister à me rendre directement dans son bureau.. Et je serais même assez partante pour occuper la salle d'attente jusqu'à ce qu'il pointe son nez le type. Mais voilà, me pointer au petit bonheur la chance avec mon arthur, je ne suis pas sure que ce soit la bonne solution.


je vous tiens au courant, évidemment, mais je tiens d'ores et déjà à vous prévenir : si d'aventure, vous avez besoin de contacter Herr Muller, consul honoraire à Graz, ne vous attendez surtout pas à ce que ce soit facile... !



Voir les commentaires

Pont des soupirs... *soupirs*

Alors, comme je le disais dans mon précédent article, nous avons eu quelques déceptions lors de notre visite de Venise. L'une des plus marquante fut le Pont des soupirs. Je vais vous montrer quelques clichés et vous allez comprendre.


Normalement, nous aurions dû admirer ceci (image trouvé sur le web) :



Or, ce que nous avons vu, c'est ceci (photo prise pas mes soins):



Nous avons été tellement dégoutés que c'est la seule et unique photo que nous lui avons consacré, prise depuis un vaporetto. Transformer un tel monument en objet publicitaire....

Voir les commentaires