Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #l'autriche catégorie

[Notre vie] Bien rentré (encore ! ;) )

Et voilà... Notre petit garçon est assez grand pour aller à l'école !

 

Il a fait sa rentrée Lundi* matin à 8h00.. au milieu d'une classe remplie d'enfants (ses camarades de classe) et de parents ! Car il semblerait qu'en Autriche l'entrée en cours primaire soit un évènement d'une grande importance qui mérite d'être introduit par un discours de la maitresse et d'un petit rituel. Ainsi, après quelques mots d'accueil, les enfants se sont levés pour aller chercher une petite plaquette où figurait leur nom avant de retourner à leurs places respectives. Chacun a alors déposé sa petite plaquette personnalisées devant le Schultüte** que leurs parents leur avaient offert pour l'occasion... tous, sauf Arthur, puisque nous étions dans l'ignorance de cette tradition. Fort heureusement, il n'en a pas fait un drame et lorsque je lui ai dit que je lui en fournirait une plus tard, il a simplement acquiescé. Je crois qu'il était en réalité plus impatient de commencer enfin les choses sérieuses qu'on lui avait promis qu'il ferait une fois à l'école des grands, que de recevoir des cadeaux surprises emaballées dans un cornet coloré.

La maitrsesse a encore prononcé quelques mots de bienvenue puis les parents ont été invités à quitter les lieux. Ce que nous avons fait relativement rapidement non sans avoir embrassé nos grand bout de choux une dernière fois.

 

Lorsque je suis revenue le chercher vers 10h00 (car pour la première journée, il n'a fait qu'une demi-matinée), j'avais d'ores et déjà tenue ma promesse, ayant acheté un Schultüte que j'avais pris le soin de remplir de quelques menus cadeaux et sucreries. Ravi, il a ouvert son "cornet d'école" dans sa salle de classe, devant sa maitresse. Maitresse qu'il aime assez bien, même s'il n'a pa encore mémorisé son nom ^^.

 

La seconde matinée c'est déroulée également dans de bonne conditions, ainsi que la troisième qui a été l'occasion pour les enfants de découvrir la salle de sport de l'école - dont l'accès n'est pas des plus simple si j'en crois les explications un peu confuses d'Arthur et qui implique, si j'ai bien compris, de monter un escalier, de suivre un couloir, de descendre des escaliers, suivre un nouveau bout de couloir et de descendre encore quelques marches avant d'arriver enfin à destination ! 

 

C'est aujourd'hui, également, que les enfants se sont vus remettre ce que j'appellerais un cahier de liaison. Sur la première page, un tout petit formulaire à remplir, pour spécifier le nom de l'enfant, son adresse, le numéro de téléphone de la maison, un numéro secondaire (en cas d'urgence) et son numéro de "sécu". En seconde page, se trouve un document plus intéressant: le planning de leur classe, que je vous ai reproduit (en bon français) pour vous donner une idée de son emploi du temps. 

 

planning_classe_1a.jpgLes cours d'enseignement de base seront essentiellement consacrés aux apprentissages de la lecture, de l'écriture et des mathématiques. Des cours de musique et de chant y sont également inclus dans cette dénomination générale, ainsi que des séances dites de socialisation au cours desquelles les enfants, installés en rond, discutent de différents sujets plus ou moins moraux, philosophiques, civiques ou encore concernant un bon comportement social. C'est également dans ces tranches horaires que les enfant suivront une initaition à la langue anglaise. Lors des activités manuelles les enfants seront amenés à faire un peu de bricolage mais également un peu de tricot, de couture ou de crochet ! L'enseignement religieux pourra surprendre quelques-uns d'entre vous. Pour bien comprendre, toutefois, il suffit de se rappeler que l'Autriche n'est pas un pays laïc... L'enseignement religieux a donc encore sa place dans les écoles. Fort heureusement, le catholiscisme n'est pas la seule Eglise représentée dans les écoles et les parents peuvent demander à ce que leur enfant reçoivent un enseignement en adéquation avec leur culture ou bien que l'enfant n'assiste tout simplement pas à ces cours. Ceci étant dit, puisque Arthur a été baptisé au sein de l'église Catholique, il assistera à ces cours. L'enseignement consistera alors en des cours proches de ce que l'on appelle, en France, le cathéchisme, avec, en addition, une ouverture vers les autres religions ; ce qui devrait lui permettre d'acquérir des connaissances bibliques de bases, mais aussi de comprendre que d'autres croyances, pratiques et fois existent et qu'à défaut de les comprendre toutes, il faut au moins les respecter.

 

Au cours de la réunion de parent d'élève à laquelle j'ai assisté lundi soir, la maitresse a expliqué qu'en dehors de quelques cours (G&S, ER) qui recquierent parfois des intervenants extérieurs, les cours ne suivront pas de schéma ou d'horaire précis. Ainsi s'il s'avère que les enfants parviennent à bien se concentrer sur leur cours de lecture (par ex.), alors la maitresse prolongera l'exercice. Si, au contraire, il s'avère que les enfants "saturent" sur une matière et qu'ils se dissipent, alors elle passera à autre chose. De la même manière, elle donnera des "devoirs" à faire à la maison de temps à autre aux enfants qui semblent en avoir besoin, mais sans en faire une habitude.

 

Au cours de cette même réunion, elle a également expliqué quelle méthode d'apprentissage elle avait choisi pour enseigner la lecture aux enfants. Si j'ai bien compris, il s'agira d'une méthode syllabique qui sera soutenue par deux amusantes petites peluches (que je prendrais en photo prochainement si j'en ai la possibilité).

 

Voilà, c'est à peu près tout ce que je peux vous dire pour le moment sur la façon dont Arthur va vivre sa première année d'école. Je vous tiendrai au courant, évidemment, de ses progrès et de la façon dont il vit les choses.

 

____________________________

* Note informative : ce matin là, il pleuvait !

** Schultüte : littéralement "cornet d'école". Cela consiste en un cornet (acheté dans le commerce ou fabriqué par les parents) que les proches de l'enfant remplissent secrètement de divers objets plus ou moins récréatifs et de petites douceurs et que les parents offrent à l'enfant le jour de sa rentrée scolaire.

 

remerciementvisite

Voir les commentaires

[En Bref] Le début des choses sérieuses.

Voici une liste... dont l'original - que j'ai reçu mi-juin - était rédigée en Allemand.

Pour la trousse (de type "organiseur").

  • 3 Crayons à papier
  • 1 gomme souple
  • 12 crayons de couleurs
  • 1 règle courte


Pour la trousse du casier.

  • 1 paire de ciseaux
  • 1 taille crayon avec récupérateur
  • 1 bâton de colle
  • 1 tube de colle liquide qui ne coule pas.


Matériel de peinture (à disposer dans une boîte à chaussure fermée par un elastique).

  • 1 boîte de peinture 12 couleurs avec un tube de blanc
  • 1 pot spécial peinture.
  • 1 tissu absorbant
  • 1 tablier
  • 2 pinceaux "fins" (n°10 et n°14)
  • 2 pinceaux "plats" (N°10 et n°16)
  • 12 feutres double pointe


Pour la Boîte à outils.

  • 1 pelote de laine pour aiguilles 3 ou 4
  • Colle pour tissu
  • 1 paire de ciseaux

 

rentree_scolaire_arthur_2013_01.jpg rentree_scolaire_arthur_2013_02.jpg

 

 

Divers:

  • Une paire de chaussons.
  • Un sac en tissu contenant une tenue de sport / Gymnastique et des chaussons de gymnastique.
  • Une boîte à goûter avec une serviette en tissu.

Vous l'aurez sans doute deviné, il s'agit de la toute première liste d'achat de rentrée scolaire d'Arthur.

Le sac n'était pas sur la liste, car, évidemment, c'est une fourniture "évidente". Ce qui était moins évident, pour nous, c'était de comprendre quel type de sac était recommandé.. toutefois, un petit tour des boutiques et une observation rapide des produits proposés nous a rapidement conduit à la conclusion que le choix, de toute façon allait devoir porter, non pas sur le type de sac, mais sur sa couleur ^^ Il est à noter que le sac, nous l'avons acheté il y a déjà plusieurs semaines. Nous avons en effet profité d'une promotion réalisée sur une fin de série. Et je peux vous assurer que même en promo, il nous a coûté bonbon le sac ! Toutefois, normalement, le cher sac devrait durer toute la durée de l'enseignement primaire d'Arthur, à savoir 4 ans.

 

De toute la liste, il nous reste à acheter les chaussons et les serviettes en tissu pour le goûter de 10h. 

Si vous le souhaitez, je pourrais faire une photo des affaires de sport, dès qu'elles auront fait un petit tour en machine.

 

remerciementvisite

Voir les commentaires

[Photo] C'est lui qui l'a fait !

C'est l'un des nombreux cadeaux* qu'Arthur a reçu à l'occasion de son départ du Kindergarten : un t-shirt qu'il a décoré lui-même d'un grand A et de l'empreinte de ses mains. C'est à peine si j'ose l'autoriser à le porter, tellement je le trouve beau ce t-shirt ! Et tellement, j'ai envie de le conserver intact ^^.

 

arthur_tshirt_selbsgemacht.jpg

 

 

* Parmis les nombreux cadeaux qu'il a reçu il y avait : un cahier à dessin, des mini crayons de couleurs, un yo-yo, un porte-clef, un pot de produit à bulle, une loupe, un moulin à vent (fabriqué par ses soins) et il y avait d'autres petits trucs que j'ai un peu oublié ^^. Le tout, ou presque, dans un Schultüte (littéralement : cornet d'école). Car c'est une tradition, en Autriche (et en Allemagne) : lorsque les enfants s'apprêtent à entrer en école primaire, ils reçoivent des cadeaux de la part de leurs institutrices / instituteurs, afin de leur souhaiter un bon départ dans leur scolarité. 

 

remerciementvisite

Voir les commentaires

[Autriche] Les cahiers de vacances.

Lors du lancement d'un reportage du journal télévisé d'aujourd'hui, Elise Lucet a fait le constat que les cahiers de vacances sont une spécificité française. Et de fait, force est de constater qu'elle a tout à fait raison. En tout cas, je puis confirmer que c'est une chose que les autrichiens ne connaissent pas. Pour nous, en tant que parents expatriés, la seule solution résidait donc dans l'importation. Les sites où se procurer de tels ouvrages étant nombreux, a priori, cela semblait une chose facile à réaliser. Pourtant, rapidement, nous nous sommes heurtés à une difficulté inattendue et pourtant logique : le contenu des cahiers de vacances ne conviennent pas ! Et pourtant nous ne sommes concernés que par les niveaux "maternelle" !!


Car, de fait, les programmes "scolaires" ne sont pas du tout les même. En France, les enfants sont initiés très tôt à la lecture, à l'écriture, aux mathématiques, la reconnaissance des formes etc. Or, en Autriche, le temps que passe les enfants dans les kindergarten est consacré à des activités ludo-éducatives, manuelles, créatives et l'accent est mis sur la socialisation et l'acquisition des bons reflexes d'hygiène (lavage des mains après le passage aux toilettes ou brossage des dents, par exemple). Ce qui n'empêche pas les instituteurs et institutrices d'initier les enfants aux bases de la lecture, de l'écriture et des mathématiques, évidemment. Mais ces notions sont acquises différemment, chaque enfant progressant à son rythme sans avoir d'objectif à atteindre dans ces domaines. D'ailleurs les enfants ne sont jamais soumis à aucune évaluation d'aucune sorte. Le début de l'apprentissage réel n'étant prévu qu'à partir de l'entrée en première classe de primaire.


Ainsi donc, lors du choix du cahier de vacances, une question c'est imposé à nous : "quels sont les ouvrages qui seront le mieux adaptés aux niveaux réels de nos enfants ?" Car il ne faut pas oublier que le but d'un cahier de vacances est de travailler sur les acquis et non pas de chercher à anticiper les prochains apprentissages.
On aurait pu faire le choix, face à une telle problématique, de laisser tomber. Toutefois, nous sommes convaincus que les cahiers de vacances sont tout à la fois une occupation saine et un bon moyen d'entretenir certains acquis afin d'attaquer la rentrée scolaire avec sérénité. En outre, nous savons d'expérience que les enfants aiment avoir chacun le leur.

 

http://img.over-blog.com/600x414/1/74/23/01/enfants/autocollants_02.jpgcf article: l'après vacances en date du 31 juillet 2011

 

C'est pourquoi, avec zhom, nous avons opté pour un compromis : Pour Elizabeth, nous avons choisi un cahier de vacance de base, en nous disant qu'à son âge l'écart des acquis ne devait pas être trop important ; concernant Arthur, nous avons décidé d'ignorer les cahiers de vacances conçus pour préparer à l'entrée au CP et qui risquaient d'avoir un contenu trop pointu, pour leur préférer un cahier de vacances adressé aux enfants de "moyenne section".

 

remerciementvisite

Voir les commentaires

[En Bref] Premiers diplômes.

Dans les kindergarten autrichiens (équivalents à la maternelle), il n'y a point d'évaluation, de test, de bilan, de notes, d'examen.... par contre, les enfants reçoivent des diplômes !!

 

 

 

diplome_brosserdent_arthur_2013.jpg

 

diplome_brosserdent_elizabeth_2013.jpg

 

Il s'agit d'un certificat qui déclare que Arthur et Elizabeth savent bien se brosser les dents.
Car, en effet, les enfants se voient confier des brosses à dents et des gobelets à l'école et, en fin d'année, une personne (amendé par la sécurité sociale locale) vient contrôler que les enfants savent bel et bien se brosser les quenottes. D'où le certificat !

 

Mais ce n'est pas le seul certificat qu'Arthur a obtenu cette année.

 

diplome_institutfrancais_arthur_2013.jpg

 

Il y est écrit :

"Pour ton assiduité aux répétitions et aux cours avec Clémence et Anaïs, l'institut culturel français de Graz est fier de te décerner pour le semestre d'été 2013 le Certificat de participation (Arthur) avec toutes nos félicitations pour ta curiosité à apprendre de nouvelles choses, pour tes idées créatrices, pour tes écrits et pour ta jolie voix."

 

Bon, en réalité, Arthur n'a pas participé à la chorale animée par Anaïs, mais c'est pas grave ^^.   

 

remerciementvisite

Voir les commentaires

[Photos] Petit tour au Schloßberg.

Le weekend dernier, le soleil était de sortie.

Alors, nous aussi.

 

Dans la galerie ci-dessous,

quelques photos un peu en vrac,

au fisheye.. ou pas.

 

 

http://fredetsev.eu/galeriesLR/petit_tour_schlossberg/content/images/large/IMG_7872.jpg

Cliquez sur l'image pour accéder à la galerie.

 

 

Pour la petite histoire, il faut savoir qu'au sommet du Schlossberg - littéralement "mont du chateau" - on ne trouve pas de chateau... La faute à Napoléon qui, après avoir conquis la ville de Graz en 1806, a fait démonter pierre par pierre la forteresse. Les seuls édifices à avoir évité la destruction furent le clocher et la tour de l'horloge, sauvé par les habitants de la ville qui les rachetèrent !

Quelque trente ans plus tard, Ludwig Freiherr von Welden a débuté la transformation du Schloßberg en un jardin romantique avec de nombreux sentiers de randonnée et des plantes méditerranéennes. Des ouvrages construits à cette époque, il ne reste aujourd'hui qu'une petite partie. Toutefois, le parc, auquel on accède par de nombreux sentiers plus ou moins abrupts, un escalier monumental installé à flanc de colline, un ascenseur ou encore par un funiculaire, possède encore un charme qui attire de nombreux promeneurs qu'ils soient d'ici ou d'ailleurs.

 

Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ`•.¸✿ ✿✿Ƹ̵̡Ӝ̵Ʒ
.(ړײ) _____ merci de votre visite !
.«▓»            @ Bientôt !
..╝╚... ¯`•.¸¸.♥♥♥♥♥♥¯`•.¸¸.♥♥♥♥♥♥

Voir les commentaires

[Graz] La ville fait sa pub.

 

 

 

Les encarts du spot met en avant les offres touristiques de 2013, à savoir des séjours à prix réduits ou leur offre promotionelle majeure : l'opération 3=2, où le touriste ne paie que 2 nuits sur 3. Les offres sont valables sur des weekend prolongés.

offres à découvrir ici : en allemand ou en anglais.

 

Alors, tentés ?

 

 


Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ`•.¸✿ ✿✿Ƹ̵̡Ӝ̵Ʒ
.(ړײ) _____ merci de votre visite !
.«▓»            @ Bientôt !
..╝╚... ¯`•.¸¸.♥♥♥♥♥♥¯`•.¸¸.♥♥♥♥♥♥

Voir les commentaires

[Graz] La Basilique de Mariatrost.

La Basilique baroque Mariatrost situé au sommet de la colline de Purberg, un district de Graz, est l'un des plus célèbres site de pélerinage de la Styrie, en Autriche.

L'église se dresse au sommet de la colline de Purberg (469m) dans le nord-est de la ville de Graz. Pour l'atteindre, il faut gravir les 216 marches qui composent l'escalier de l'Angelus. La basilique est un bâtiement de type Baroque. Deux tours frontales (hautes de 61 mètres) et un dome - visible uniquement depuis une longue distance depuis les collines alentours - sont des attributs caractéristiques. L'église est également entouré de deux ailes qui appartenaient autrefois à un monastère qui fut occupé tout d'abord par les Pères Paulins (1708-1786) puis par l'ordre des Franciscains (1842-1996).


La construction a commencé en 1714 sous la direction d'Andreas Stengg et de son fils Johann Georg Stengg. La touche finale a été apporté seulement 10 ans plus tard, en 1724. La chaire conçue par Veit Königer constitue la pièce maitresse du mobilier. La statue qui se situe tout en haut du dais symbolise la foi. L'Espoir doté d'une ancre, et la Charité avec un coeur, représentés sur la chaire elle-même, complètent les trois vertus chrétiennes. Les fresques du plafond - réalisées par Lukas von Schram et Johann Baptist Scheidt, sont également d'un attrait non négligeable. Elles glorifient La Vierge Marie en tant que "guide vers la victoire", ce qui est souligné par la scène qui dépeint la Bataille de Lepanto au cours de laquelle les turc furent battus.
L'autel principal inclu une statue de la Madonne originellement créée durant la période gothique, aux environs de 1465, mais la statue a subit des modifications en 1695 par Bernhard Echter afin de correspondre au style baroque des lieux. Il est à noter que le marbre gris a été extrait des mines de Purberg.


De nombreuses légendes circulent au sujet de la fondation du sanctuaire. Voici la plus célèbre d'entre elles :
Johann Maximilian von Wilferstorff, qui possédait un château à Purberg, s'est vu offrir une statue de la Madonne par les moines de l'abbaye de Rein. De style gothique, la staute n'était cependant visiblement pas une pièce de grande valeur. Lorsque la fille du noble tomba gravement malade, elle vint prier pour son salut devant la Madonne. Ses prières furent entendues et exaucées. La nouvelle du miracle se propagea tel un incendie. Mariatrost devint alors un sanctuaire, attirant un grand nombre de pélerin à la recherche d'un peu de réconfort et d'aide. Ces pèlerins venaient parfois d'aussi loin que la Hongrie ou la Croatie.
Le plus étrange dans cette histoire cependant, c'est que Johann Maximilian von Wilferstorff, semble bien n'avoir jamais eu de fille...


En octobre 1999, l'église s'est vu attribué le statut de Basilque mineure par le Pape Jean-Paul II.

 

 

Pour voir une galerie photo de mon cru cliquez sur l'image ci-dessous.

 

http://fredetsev.eu/galeriesLR/Graz_mariatrost/content/images/large/IMG_6291.jpg

 

========================================
sources :

wikipédia (Anglais).
Site officiel de l'office du tourisme de Graz.

=======================================

 

 

Merci de votre visite !

@ Bientôt !

Voir les commentaires

[Autriche] Un bref aperçu de sa gastronomie.

On assimile souvent la cuisine autrichienne à la cuisine viennoise. Elle est pourtant riche de spécialités traditionnelles régionales. On notera également des influences tchèques, slovaques, hongroises, croates, slovène ou encore italienne, souvenirs d'une époque où l'Empire Austro-Hongrois s'étendait bien au-delà des frontières de l'Autriche actuelle.
Ce pays alpin reste très attachés aux produits locaux et saisonniers. Sa gastronomie se compose donc souvent de produits issus de ses propres terroirs. Grands amateurs de viandes (porc, boeuf, volailles ou encore gibiers) et de charcuteries, les autrichiens n'en négligent pas moins les fruits et les légumes de saison. Les poissons d'eau douce, que l'on trouve à foisons dans les lacs autrichiens, garnissent également avec bonheur les tables autrichiennes.

Le plateau de fromage est en grande partie constitué de fromage d'alpage et de montagne.

C'est sous la dynastie des Habsbourgs que l'art de la pâtisserie et des desserts à connu son âge d'or. Nombre de pâtissiers et cuisinier contemporains n'en continuent pas moins à perpétrer les traditions tout en osant s'aventurer de temps à autre sur les voies de la créations. Parmi les desserts les plus célèbres, je citerai ici le Sachertorte, les Marillenknödel, l'Apfelstrudel ou encore les Mozartkugeln.

Les vins sont traditionnellement blancs (Grüner Veltliner, Riesling, Sauvignon, Traminer...). Toutefois, bien que les vins rouges disposent d'une histoire plus récente, ils s'avèrent prometteurs - à condition d'avoir la patience de laisser vieillir les meilleurs crus. On notera également la qualité des vins Botrytisés (i.e. issus de vendanges tardives) ou encore celle des vins pétillants.
Les autrichiens aiment également boire du Most (jus de fruits -pommes ou poires- légèrement fermentés), du Sturm (boisson que l'on obtient après la première fermentation du vin), du Gespritzer (vin aditionné de 50% d'eau pétillante) et enfin quelques liqueurs (d'abricot, par exemple) et des Schnapps (eaux de vie).
La boisson alcolisée la plus populaire reste néanmoins la bière. On compte, au total, pas moins de 1000 bières différentes, conçues dans 174 brasseries. Sachant que la population (en 2010) était de 8 384 745 hab., cela nous donne 1 brasserie pour 48 188 hab. La plus forte densité de brasserie au monde !!

 

 

 

Merci de votre visite !

@ Bientôt !

Voir les commentaires

[Autriche] L'île (de) Graz.

Situé entre le Kunsthaus (maison des arts) et l'accès au Schlossberg, il est une ïle que nul touriste ne saurait manquer. Construit en 2003, la structure, en forme de coquille, fait 50 m de long pour 20 m de large et accueille un amphithéatre, une aire de jeux arachnéenne et un café dissimulé sous son dôme (dixit son concepteur). Conçu par l'architecte new yorkais Vito Acconci, cette île est censé être le mariage parfait de l'art et de l'architecture en milieu urbain sur le thème générique de l'eau. On peut "dubiter" sur le résultat de cet improbable union lorsque l'on visite cette île en plein jour. Toutefois, il faut reconnaitre que la structure a un charme certain au cours de la nuit et ce d'autant plus que son éclairage nocturne a été plutôt bien pensé. 

 

http://fredetsev.eu/galeriesLR/Fred_selection/content/images/large/graz_158_copy.jpg

Crédits photo : F. Roger.

 

En bonus, je vous invite à découvrir ce clip réalisée par la ville de Graz

et que l'on peut trouver sur le site officiel de l'office de tourisme de la ville.

(durée du clip ~ 6mn)

 

 

 

 

 

Note : Ne me demandez pas ce qu'ils ont fumé avant de tourner ce truc. Parce que je n'en sais strictement rien. Toutefois, je suis d'accord avec vous, elle doit être bonne !!

 

 

 

Encore un lieu à ne pas manquer lors de votre prochaine visite à Graz !

 

Merci de votre visite !

@ Bientôt.

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>